Que signifie une banque institutionnelle ?

Que signifie une banque institutionnelle ?

La banque institutionnelle est définie comme une société financière qui collecte et prête des fonds. Elle place systématiquement ses capitaux sur le marché afin d'en tirer le maximum d'avantages. Mais pour connaître réellement ce que signifie une banque institutionnelle, il est nécessaire de détailler son statut particulier et ses activités. Zoom sur l'ensemble des points essentiels concernant ces entités.

Le statut d'une banque institutionnelle

La banque institutionnelle est considérée comme un investisseur qui utilise ses fonds dans le but de négocier des valeurs mobilières en vue de générer de faibles commissions. Dans la majorité des cas, elle bénéficie d'un traitement préférentiel à l'égard de la gestion de ses capitaux. Elle collecte des épargnes et réussit ainsi à couvrir ses engagements sur le moyen ou le long terme.

Cette société financière se doit de se mettre au courant des achats des plus gros investisseurs afin de tirer parti de leurs expériences, notamment sur l'importance des investissements et la rentabilité de ces derniers. Bien qu'elle ne détienne que 10 % des actions dans les entreprises cotées en bourse, il lui revient de définir leur valeur boursière. Elle détient donc un rôle important dans la gestion des actifs des entreprises.

Un investisseur sur le long terme

Une banque institutionnelle, s'agit généralement d'une personne morale qui s'engage sur le long terme avec la société de gestion d'actifs sur la mise en valeur de ses fonds. En principe, cette entité dispose des capitaux nécessaires pour maintenir cette relation le plus longtemps possible. De plus, elle a la possibilité d'investir dans des projets qui peuvent être rentables instantanément ou sur la durée.

A titre d'exemple de projets, on peut citer la mise en place de nouvelles infrastructures pour les grandes entreprises et les personnes publiques. Grâce à ce genre de financement, les actions de la banque institutionnelle peuvent s'accroître, ce qui complète les fonds investis et garantit la continuité de la relation institutionnelle. Mais ce genre d'opération se révèle très risqué, car on n'observe pas toujours les mêmes résultats au niveau du développement des actions.

La gestion du portefeuille de la banque institutionnelle

Le portefeuille de cette société financière est composé d'actifs et de passifs. La gestion des premiers est, le plus souvent, déléguée aux sociétés de gestion de fonds, tandis que les seconds sont gérés par la banque elle-même. Afin que les contraintes de passif ne puissent pas peser plus que l'évolution des actifs, il s'avère indispensable de les engager simultanément.

L'entreprise familiale de Cyrille Vernes a longtemps géré les capitaux institutionnels. Aujourd'hui, elle s'est penchée pour la gestion privée sous mandat afin de mieux répondre aux besoins de ses investisseurs institutionnels. Elle travaille en partenariat avec une banque dépositaire pour assurer l'administration des fonds qui lui sont confiés. Ayant travaillé longtemps en tant que conseiller en investissement financier pour une clientèle internationale privée ou institutionnelle, Cyrille Vernes précise que c'est essentiellement au client (ici, à la banque institutionnelle) de décider à qui il va mandater la gestion de ses capitaux, que ce soit à une autre banque ou à une société spécialisée dans la gestion d'actifs.


Les articles

Qui sont les clients institutionnels ?

Qui sont les clients institutionnels ?

Communément appelés investisseurs institutionnels, ces termes désignent les banques, les compagnies d'assurances ou encore les caisses de retraites. Ils sont considérés comme actionnaires à long terme.......